Prédiction : Macky va réussir à éliminer Sonko, Barthelemy... sans se présenter en 2024 !

Prédiction : Macky va réussir à éliminer Sonko, Barthelemy... sans se présenter en 2024 !
jeu. 22 sept. 2022, AmJom

En analysant les récentes manigances et réussites politiques de Macky Sall, il est évident de constater que son ultime focus est 2024, pas pour un troisième mandat, mais plutôt pour s’assurer qu’aucun de ses pires ennemis n’accèdent au pouvoir.

Ce qui est malheureux, avec le soutien très discret de la France et son contrôle sur la justice sénégalaise, c’est que Macky est en train de réussir son objectif sans que le peuple ne s’en rende compte. Après son échec de Mars 2021 qui a brûlé le pays avec 14 morts, Macky a changé de tactiques en combinant media et justice avec une sauce de discrétion. Il commence d’abord par acheter tous les médias au Sénégal. Si vous constatez, il y a de moins en moins de médias en ligne ou en papiers qui critiquent les « bêtises » du pouvoir. S’il ne font pas une éloge des réalisations du Président, ils préfèrent se taire avec une petite somme du contribuable qui leur a été offerte en guise de corruption. Toujours corrompus, les médias sénégalais s’engagent sur des actes contre l’opposition, soit en restant totalement silencieux des acquis d’Ousmane Sonko, de Barthelemy Dias ou de Guy Marius Sagna... soit en les critiquant hauts et fort dès que ces derniers fassent un faux pas. Observer les médias, surtout les médias en ligne. Après la corruption des médias, Macky fait éliminer Ousmane Sonko des élections législatives. Cette fois-ci, en faisant recours à la justice sénégalaise et aux règles régissant les élections législatives. Pour des « erreurs » sur les listes électorales, Sonko a perdu toute opportunité de se présenter aux élections législatives. Par conséquent, il n’a pas pu maintenir son siège à l’Assemblée Nationale. Macky Sall a pu ainsi réussir son deuxième exploit, de façon discrète mais pointue. La stratégie discrète de Macky Sall ne s’arrête pas là. Cette semaine, grâce à sa corruption de la justice sénégalaise et des corps de l’armée sénégalaise et de la police nationale, Macky Sall a réussi à faire condamner un de ses ennemis, Barthélemy Dias pour une affaire de légitime défense. La cour d’appel du Sénégal a fait condamner Barthelemy Dias, ce qui pourrait l’éliminer complètement des présidentielles de 2024. Barthélémy Dias est actuellement maire de Dakar et député à l’Assemblée nationale. Mais l’affaire Ndiaga Diouf pourrait lui faire perdre ses deux mandats électifs, si la cour suprême ne casse pas le verdict de la Cour d’appel de Dakar qui l’a condamné à 2 ans dont 6 mois ferme et si les autorités étatiques enclenchent une procédure pour le déchoir de ses mandats. Encore une fois, Macky gagne son coup dans la discrétion et la distraction... Pendant que le tribunal prononce le verdict, Macky avait déjà encerclé la capitale Dakar de gendarmes pour anticiper toutes tentatives de manifestations. Le président quant à lui était déjà loin, très loin du pays... aux États Unis. Il réussit encore son coup. C’est donc quoi la prochaine étape de la stratégie discrète de Macky Sall ? Vous avez peut-être deviné... l’affaire Ousmane Sonko et Adji Sarr. Macky a discrètement réduit la popularité de Sonko sur les médias, a éliminé Sonko de l’Assemblée... par conséquent faire condamner Sonko de viol « non prouvée » est très probable. Cette fois-ci, cette condamnation risque de passer car cette fois-ci, l’effet de Mars 2021 ne se reproduira pas. Vous vous dites sans doute que Macky veut un troisième mandat ? A mon avis, Macky ne présentera pas sa candidature pour 2024. Mais ce qui est certain est qu’il fera tout pour faire élire un de ses dauphins sans doute déjà validé par la France. Je pointe mes yeux sur Amadou Ba ou Mimi Touré, même s’il avait récemment boudé l’Assemblée Nationale. L’avenir nous en dira plus. Et vous, qu’en pensez-vous ?