Viviane Chidid, « Déranger »