Salima (3), ce gars est trop beau pour être honnête...

Salima (3), ce gars est trop beau pour être honnête...
dim. 13 nov. 2022, Salima, par Chacha

Au fond de moi mon pauvre petit cœur entamait déjà une folle danse d’espoir que je m’efforçais de freiner en me disant que non seulement ce gars est trop beau pour être honnête...

Ce jour-là j’eu l’impression que la journée était passée à la vitesse de l’éclair ; j’ai terminé les cours à 14h et nous avons décidé mes copines et moi d’aller faire un tour en ville avant de rentrer. Nous sommes directement allées manger à la Gondole du point E, ensuite nous sommes passées à N’ice Cream prendre une glace : j’aime trop les parfums Kinder et Gianduja MIAMM (j’aime manger vous avez deviné lol)!!! Nous avons fait un crochet au Sea Plazza puis curieuses que nous sommes, nous sommes parties du côté de l’hôtel pour regarder le coucher de soleil au niveau de la piscine. Je n’arrivais bizarrement pas à ôter de ma tête le profil de l’inconnu de ce matin ; son nez aquilin, ses lèvres si roses !! Mamamiaaaa !!! J’étais sûrement entrain de rêver encore car la voix de Viviane m’est parvenue en disant ces mots « KI MO BEIGE » (ce qu’il est beige !!!) J’ai éclaté de rire en demandant de qui parlait cette folle quand, suivant le regard des autres, mon cœur a manqué un battement…j’avais là sous les yeux l’objet de mes pensées en chair et en os Ooooh Maman !! J’en ai perdu mon latin j’arrivais plus à parler. -MIMI : « wa kii mom biko Yalla di créé courant coupé woul daal » (quand Dieu l’a créé y’avait pas coupure d’électricité en tous cas) -FABY : « barki serigne ndakarou kii mo sett » (je jure par le marabout de Dakar que ce gars est propre) -VIVIANNE: “wa Lima khoulé bi doyna nak boul youte ish!!!” (Lima arrête de le fixer bave pas ish !) -MOI : « moh » non c’est juste que sa tête me disait quelque chose en fait je l’ai vu dans la circulation ce matin ; Dis-je honteuse en feignant d’être détachée alors qu’en vérité Vivi avait raison j’ai été prise en flagrant délit de séance de « guinz gaur » (se rincer l’œil) la honte ! mdr -VIVIANNE : je te jure qu’il est entrain de te regarder Salima ! -MOI : « Arrête de dire des bêtises lol ». Au fond de moi mon pauvre petit cœur entamait déjà une folle danse d’espoir que je m’efforçais de freiner en me disant que non seulement ce gars est trop beau pour être honnête, ensuite qu’il a sûrement une copine voire une femme dans sa vie car un tel phénomène de la nature ne court pas les rues. Donc juste à ce moment je me suis risquée à le regarder discrètement et…RE CHOC…nos yeux se sont croisés pour la 1ere fois il est vraiment beau j’avoue mais je tournais vite la tête histoire de faire mon indifférente ! Bah oui fallait pas qu’il prenne la grosse tête aussi tchiip ! Donc nous avons continué de parler en rigolant mais je sentais toujours le regard de l’homme braqué dans notre direction. Soudain j’ai demandé l’heure à Mimi pour partir mais elle n’a pas répondu tellement elle regardait fixement un point derrière moi, j’ai répété ma question et elle me dit brusquement avec les yeux grands ouverts « Lima il arrive ici ! » Oh « MY GOD !!! » J’ai tout de suite compris à qui ce « il » faisait allusion et je ne me suis pas trompée car deux secondes après j’ai entendu un « bonsoir » mélodieux débité par une voix d’homme super craquante derrière moi et immédiatement les « diodio » ont toutes fait leur plus joli sourire pour lui rendre son salut. Pour ne pas être impolie j’ai fait de même mais avec plus de réserve que mes copines et en évitant soigneusement de le regarder. Je ne comprenais même pas mon comportement moi qui, une minute plus tôt, brulait d’envie de le connaître. -L’HOMME : je me présente Abel Dia, je vous observe depuis tout à l’heure et je n’ai pas résisté à ma forte envie de me présenter ! -VIVIANNE : eh bien enchantée Abel moi c’est Viviane, voici Faby, Salima et Mimi dit-elle en nous pointant chacune du doigt. Voyant que je ne parlais toujours pas il s’adressa directement à moi « eh bien Salima on dirait que ma présence ne te plait pas puisque tu ne causes plus comme tout à l’heure » -MOI : hihihi (comme une conne qu’est ce qui m’a pris de rire comme ça lol) non en fait je pensais à autre chose désolée -ABEL : j’envie déjà celui qui occupe ainsi tes pensées ! « Euy » CHOC !!!! Les filles ont chacune pris un air entendu comme pour dire « c’est gagné » -FABY : mais excuse-nous on te laisse debout comme ça assieds toi tu peux te joindre à nous même si on ne va pas tarder à partir -MIMI: oui, oui prends place Abel -VIVIANNE : mets-toi à coté de Lima (en désignant la chaise libre sur ma droite) Non mais « gni nio seytané », non contentes de l’inviter, elles le placent carrément près de moi, elles vont m’entendre ces entremetteuses loll !!! -ABEL(en s’installant) : donc j’insiste pour vous offrir au moins un verre avant que vous ne partiez ! -LES FILLES : c’est gentil ! Non mais « gni douniou noppi ladjilaaaaaa » (mais elles ne vont pas se taire ou quoi). En buvant nos boissons, nous avons découvert qu’il était en réalité très sympa ; il nous a expliqué qu’il travaille avec son père en tant qu’associé dans le cabinet d’avocat que celui-ci a créé depuis treize ans et qu’il a fait ses études aux USA. Je lui ai dit que j’ai déjà été là-bas mais juste en tant que vacancière et il en a profité pour tester un peu mon anglais avant de conclure que je me débrouillais plutôt bien sous le rire général. Après cette agréable demi-heure, nous l’avons toutes remercié puis Mimi lui a expliqué qu’on devait partir. Il a immédiatement proposé de nous déposer si on le voulait bien en disant qu’il venait de terminer un rendez-vous avec un client sur place et qu’il n’avait rien de particulier d’autre à faire. -MOI : non c’est gentil mais je suis véhiculée et je vais les déposer merci quand même. -LES FILLES (presque en chœur) : ouii merciiii Abel au plaisir !! -ABEL : c’est moi qui vous remercie de m’avoir accordé du temps mais ne partez pas sans qu’on garde le contact au moins ! On a tous échangé nos numéros avec lui puis sur un ultime au revoir nous sommes sortis ensemble en se dirigeant chacun de son coté du parking ! Dans la voiture les filles étaient toutes surexcitées et n’arrêtaient pas de parler en même temps avant même que je ne démarre le contact. Mimi m’a dit d’arrêter de faire mon « diaye nekh » (faire la difficile) et de me montrer un peu conciliante quand il m’appellera. -MOI: mais qui vous dit que c’est moi qu’il veut appeler il a pris les numéros de tout le monde non ! - VIVIANNE : « eh bou niou fatteu « (ne nous étouffe pas) on n’est jamais allé aux états unis mais on connait tonton Obama tchiiip -FABY : 3bilay Salima so kholè ba khalébi reuthie leu dinala méré trope3 (je te jure Salima si tu fais rien jusqu’à ce qu’il aille voir ailleurs je t’en voudrais grave) J’ai souri sans rien dire mais au fond j’étais bien de leur avis Abel « mom sofoumeu » (il ne m’est pas indifférent) mais je leur ai juste dit qu’on verra bien la suite des évènements. J’ai décidé d’aller chez ma mère après avoir déposé les filles, j’appelle donc ma sœur mamy pour la mettre au courant pour qu’elle ne s’inquiète pas si je rentre tard.


Lisez toute la chronique