Une journée de regrets, de pardon, et de bonne humeur chez Nafi. Chronique de Nafi (11)

jeu. 22 juil. 2021, Chronique de Nafi, par Barbie

Je m’étais réconciliée avec Fama et j’avoue que ça m’enlevait un poids quand même. J’espérais juste pouvoir vite oublier ce qu’elle avait fait. Maintenant il fallait que les autres l’écoutent aussi pour que tout puisse redevenir à la normale et qu’on passe de bonnes vacances tous ensemble.

On est parti les rejoindre au salon. Ils me regardaient trop bizarrement d’ailleurs quand j’y pense. - Moi : Bon les gars je dois vous parler. Je viens de dire à Fama que je lui pardonnais. Je sais qu’elle a carrément déconné mais bon ce serait quand même injuste que je pardonne à l’un et non à l’autre. Alors j’espère que vous aussi vous allez passer l’éponge et y a pas de mal à lui laisser une nouvelle chance non ? - Fama : Je suis désolée les amis. Je suis vraiment désolée par rapport à toi Fina et toi aussi Prince parce que je sais que vous vous aimez. J’ai trop honte de me retrouver dans cette situation mais l’erreur est humaine. Prince jamais j’ai voulu te causer du tort et j’espère que tu le sais. Je vous aime tous comme mes frères et sœurs. Mariéme et Jo ça fait longtemps entre nous et je ne supporterais pas que vous m’en vouliez. Ça me fait trop mal. Je sais que ce ne sera pas facile pour vous de me pardonner mais laissez moi vous prouver que je ne suis pas celle que vous croyez. Laissez-moi ma chance s’il vous plait. Et puis Papi, je sais que tu ne me dis rien mais tu m’en veux aussi alors laisse moi te demander pardon parce que je ne supporterais pas de perdre ta confiance, surtout pas toi. Je vous aime tous et vous faites partie de moi. Je vous demande pardon à tous. - Prince : Je n’ai rien à te dire mais oublions ça. Si Fina t’a pardonnée il n’y a plus de quoi se prendre la tête, mais quand même je ne vais pas être hypocrite. Dis-toi bien que rien ne sera plus comme avant. Je suis aussi fautif que toi mais je tiens à ce que l’on garde nos distances. - Fama : Je te comprends. - Papi : Bon les gars, oublions tout ça. C’était une mauvaise passe et maintenant c’est fini. Faut savoir passer à autre chose. - Jo : Ecoute je ne vais pas te mentir, je t’en veux. Parce que toutes les 4 on est plus que des sœurs. Je ne peux pas te comprendre parce que faire ça à elle quand même c’est trop et je me demande si t’as fait ça à ta propre cousine pourquoi t’hésiterai avec nous ? T’as perdu ma confiance Fama mais vu que Fina a fait l’effort de te pardonner, on va essayer d’en faire de même. Mais ça ne veut pas dire que j’oublie. Tu sais bien que quand tu touches à l’une tu te mets à dos toutes les autres et sa ce n’est pas la peine de te le dire on se connait toutes ici. Mais bon je te laisse ta chance vu que c’est la première fois que tu fais un truc du genre. Moi je te pardonne et j’espère que tout redeviendra vite comme avant. - Fama : Merci Jo et t’en fais pas plus jamais ce genre de choses n’arrivera. - Mariéme : Bah écoute jeune fille, Jo a tout dit là. Je te pardonne si Fina a bien voulu le faire, mais ça ne veut pas dire qu’on oublie. Comme tout le monde ici tu m’as déçue toi autant que Prince et si j’étais elle vous auriez encore attendu avant de vous faire pardonner mais bon j’espère que vous avez compris la leçon et que ça ne vous arrivera plus. Surtout toi Fama parce que Prince c’est qu’un gars après tout. Reste plus qu’à zapper tout et essayer de redevenir ce que nous étions avant que tout ça n’arrive. - Fama : Merci les amis. Vraiment. Je vous comprends et croyez-moi je saurai me faire pardonner. Je vous aime tous. - Moi : Voilà c’est simple non, la vie continue. Maintenant dites-moi, on fait quoi ce soir ? - Papi : Une soirée horreur ça vous dit ? - Mariéme : Moi Oui. - Prince : Non boy ma femme n’aimerait pas. - Moi : Tu as parfaitement raison coco. - Jo : Moi les films d’horreur ça ne me dit trop rien. - Fama : Moi non plus. - Jo : Et qu’est-ce que vous en dites si on se commandait simplement à manger, qu’on mettait la musique à fond et qu’on se trouve des jeux à faire. - Moi : Une partie de Monopoly (J’adore jouer au Monopoly) - Prince : Non tu gagnes toujours en trichant et t’acceptes jamais. - Moi : C’est ton problème. Personne ne veut jouer avec moi ? - Tout le monde : Nooooooon - Moi : Bah tant pis pour vous hein. On a qu’à se faire des films alors. - Papi : Voilà - Moi : Pas de films d’horreur Papi. - Papi : Ok, ok. Je vais appeler ma femme moi pour qu’elle vienne. - Moi : Si tu veux. On a passé la soirée à se marrer comme des malades. On jouait à tout. On avait tout oublié et c’était trop bien. On faisait même le planning de nos 4 jours à Saly. Finalement on est tous monté vers 5h du matin dans ma chambre parce qu’on commençait à se fatiguer et Mariéme et Fama dormait déjà. Mon frère s’était enfermé dans ma chambre avec sa copine que je n’aimais pas trop d’ailleurs et on avait plus de place dans la chambre. On voulait aller se coucher dans une des chambres d’ami et Jo prendrait l’autre mais elle a refusait carrément. - Jo : Vous croyez que je vais vous laisser seuls 2 nuits de suite ? - Moi : Bah oui vu qu’on ne fait rien de mal. - Jo : Ça on ne sait jamais. Je dors avec vous j’ai dit. - Prince : T’es sérieuse ? - Jo : Bah oui grand frère. - Moi : Pourquoi pas ? Ça ne me dérange pas moi. - Prince : Tu vas laisser cette folle avec nous ? - Moi : Oui mon coco. Allez, on va dormir. - Jo : Oui, oui, allons dormir. - Prince : Bon ok ok. Dormir avec ma sœur quand même. - Moi : Je serai au milieu bébé. Tu ne la verras même pas. C’était un vrai soulagement pour moi. On venait de se coucher quand Jo a voulu nous parler à tous les deux. - Jo : Bon maintenant qu’il n’y a que nous mes enfants, vous allez me dire ce qui s’est passé hier et pas la peine de me mentir. J’ai vu la tâche de sang sur ton pyjama Fina ce matin. Et ne me dit pas que c’est tes règles parce qu’on a eu nos règles en même temps. - Moi : Mais de quoi tu parles ? - Prince : Et qu’est-ce que tu faisais dans ma chambre ? - Jo : Vous avez couché ensemble ou pas ? - Prince : Ça ne te regarde pas. - Jo : Si au contraire. Alors Fina ? - Moi : Non ce n’était qu’un accident Jo. Et puis de quoi je me mêle ? - Jo : De ce qui me regarde. Je suis ta sœur, ta meilleure amie. Moi je ne t’ai rien caché et toi t’as préféré me mentir ? - Moi : Jo on n’a pas eu le temps de rester seule depuis ce matin. Je vous l’aurais bien dit quand même. - Prince : Attend Jo tu veux dire quoi par tu ne lui as rien caché ? - Jo : Rien qui te concerne ! - Prince : T’es plus vierge c’est ça !? Putain la gaffe, on était vraiment dans la merde là. Qu’est ce qu’on allait bien pouvoir dire là ? Il va nous tuer simplement.


Lisez toute la chronique