Prince a-t-il révélé la grossesse de Nafi à ses parents ? Chronique de Nafi (16)

ven. 13 août 2021, Chronique de Nafi, par Barbie

Prince voulait tout dire à ses parents mais moi j'étais loin d'être prête à affronter tout ça. S'il parlait, mon père serait forcément au courant et ce n’était pas à lui de décider de ça. C'est vrai quoi ? C'est moi qui suis enceinte. Fallait que je l'en dissuade.

- Moi: S'il te plaît non, ne fait pas sa Prince. Pas maintenant. J'ai aussi peur que toi sinon plus même. Laisse-moi du temps s’il te plait. C'est moi qui ait le plus à perdre dans tout sa alors je t'en supplie attend. C'est pas le moment. S'il te plaiiiiiit ! Il ne répondait pas. Et quand j'y pense j'avais vraiment raison. C'est moi qui perdrais dans tout ça. Je raterai les cours cette année là parce que je ne pouvais pas aller en cours comme ça. J'allais rater toute une année, bon sang. Ça me faisait trop mal. Et les gens qu'est ce qu'ils allaient dire ? Déjà qu'on ne m'aimait pas trop, les gens me voyaient plutôt comme une « poupée pourrie gâtée » ; alors là je n’imaginais même pas les ragots. J'allais vraiment en faire des heureux. Non fallait qu'il attende pour en parler. - Prince: On va attendre quoi ? Ce ne sera jamais le moment. On va être parents, faut qu'on apprenne à prendre nos responsabilités bébé. - Moi: Oui je sais mais attend qu'on en reparle face à face bébé. S'il te paît mon ange. - Prince: Ok on verra demain, maintenant va prendre tes médicaments et demain on en reparle. Au fait je viens de dire à Jo que tu ne pars plus et elle arrive chez toi. Bonne chance :) - Moi: Pfff… t'aurais pu me laisser moi même lui dire. Je t'aime à tout à l’heure ! - Prince: Je t'aime aussi. Je t'appelle tout à l'heure. Enfin ça s'était réglé. Papa était déjà rentré et il était inquiet comme tout. Je m'en voulais tellement de lui mentir comme ça mais comprenez-moi j'appréhendais trop sa réaction. Jo aussi venait d'arriver et ça ne m'arrangeait vraiment pas parce qu'à elle je ne pouvais pas lui mentir. Elle allait me tuer. Elle m'a trouvé au salon avec mon père. - Jo: Bonjouuur - Papa: Ça va ma chérie ? - Jo: Oui bien merci, mais elle apparemment non. - Papa: T'as vu hein, mademoiselle adore être malade. - Moi: Je suis là je vous signale. - Jo: Alors on annule nos vacances c'est ça ? - Moi: C'est qui "On" ? Moi je ne pars plus ? Mais vous si. - Jo: T'as cru que j'allais te laisser seule pendant deux semaines peut être ? - Moi: Mais oui jeune fille. Je ne suis pas ta fille je te signale. Ni ton bébé. - Papa: Elle a raison, Joséphine, t’inquiète pas pour elle. Je suis là et Papi aussi. - Jo: Je sais bien tonton mais je ne peux pas y aller sans elle. Elle aurait fait pareil. En plus je m'ennuierai sans elle. - Moi: Oh viens là ma puce ! Je t'aime fort tu sais. - Jo: Moi aussi gâcheuse de vacances. - Moi: Allez viens on monte. - Papa: Et on laisse papa tout seul ? - Moi: Mais non on arrive papa. Jamais on te laisserait seul. On était dans ma chambre et fallait que je lui dise tout. - Moi: Jo je dois te parler… - Jo: Oui dis tout à maman ! Qu'est ce qu'il y a encore ? - Moi: Calme ta joie « deh, iyow » ! - Jo: Lol ok parle. - Moi: T'es ma meilleure amie et ma sœur. Je peux mentir à tout le monde sauf à toi et tu le sais ? - Jo: T'as vraiment intérêt jeune fille. Alors quoi ? - Moi: Je suis enceinte. J'ai cru pendant un moment qu'elle allait s'évanouir. - Jo: Écoute Fina c'est loin d'être amusant. Je n'aime pas ça. Ce n’est pas drôle et ça ne m'amuse pas Ok. - Moi: Je suis sérieuse Jo. Je l'ai su hier. Elle pleurait maintenant cette grosse folle. - Jo: Attends c'est maintenant que tu me le dis ? Comment c'est arrivé ? Pourquoi vous vous n’êtes pas protégés ? On est vraiment dans la merde. Et Prince il sait ? - Moi: Ecoute je n’en sais rien. Le mal est déjà fait et oui il sait. - Jo: Tu vas le garder ? Tu ne peux pas le garder ? Les parents vont nous tuer ! Tu vas avorter t'as pas le choix ! - Moi: Depuis quand t'es folle ? Eh je suis enceinte et je le garde. Je vais avoir un bébé et peu importe ce qui va arriver, je le garde. Je l'aime déjà mon bébé. - Jo: Mon Dieu je ne sais pas quoi te dire. Je vais devenir folle ! Je vais être tata c’est ça ? - Moi: Oui c'est ça. - Jo: Nos parents vont exploser. Tu sais que je suis là pour toi ? Quoi qu'il arrive ? Je suis là. On va affronter ça tous ensembles. - Moi: Je sais puce. - Jo: Faut le dire aux parents. Si tu le garde faut qu'on leur dise. - Moi: Non surtout pas. Pas maintenant. - Jo: Si on va leur dire. On ne peut pas gérer ça tous seuls. Ils seront en colère mais ils finiront par nous comprendre. - Moi: C'est ça oui. On ne dira rien maintenant. - Jo: On verra bien. - Moi: Je te connais et t'as pas intérêt à parler Joséphine. Si tu le fais plus jamais je te parle et je suis sérieuse. - Jo: Ok, Ok. Les jours passaient et mon état ne s'améliorait pas. J'allais de plus en plus mal. Je mangeais comme un porc et j'étais tout le temps malade. Mon père commençait à vraiment s'inquiéter et il avait décidé de m'emmener à l'hôpital. Il était vraiment décidé. Fallait que je lui parle avant qu'un autre lui dise. - Papa: T'es prête Nafi. On y va ? - Moi: Non papa. Faut que je te dise quelque chose papa. - Papa: Ça ne peut pas attendre qu'on rentre ? Tu me diras ça en route. Allez viens. - Moi: Non papa s’il te plait, maintenant. Allons au salon. - Papa: Ok mais dépêche toi ? Mon cœur battait à 1000 à l'heure. Je n'osais pas. J'allais mourir d'un arrêt cardiaque tellement mon cœur battait fort. - Papa: Je t'écoute Nafi. - Moi: Papa ... Je suis enceinte. Mon Dieu il va me tuer. Vous pensez qu'il va réagir comment ?


Lisez toute la chronique