Pourquoi Fama a-t-elle fleureté avec le copain de sa cousine Nafi ? Chronique de Nafi (6)

mar. 6 juil. 2021, Chronique de Nafi, par Barbie

J'étais bien Obligée de les écouter après tout ! Et je me disais que ça ne ferait pas plus de mal après tout ! Je ne pouvais pas avoir plus mal de toute façon.

- Moi : Bon entrez alors ! Nous étions tous les trois au salon. - Fama : Je peux vous laisser seule et on se parlera après si tu veux Fina ! - Moi : Oh que non ma chérie! Surement pas. Tu restes ici. Bon qui commence ? - Prince : Je vais tout te dire bébé. Elle est là, elle ne me laissera pas mentir. Mais avant tout ça, je veux te demander pardon. Je veux te dire que je t'aime plus que tout au monde. Je veux que tu saches que tu es la femme de ma vie. - Moi : Ok maintenant je t'écoute... - Prince : Avec Fama on a commencé à se parler, ça fait quelques semaines par textos et on s'appelait aussi quelques fois. Je pensais naturellement que t'étais au courant. Je la trouvais adorable ce que j'ai pas manqué de te dire non plus. Voilà on était en contact mais rien de méchant du tout et elle m'avait même dit qu'elle passerait à la maison un de ces jours avec toi ! Hier je venais de rentrer quand elle est arrivée. Je pensais que c'était pour toi qu'elle était là mais elle m'a dit qu'elle passait dans le coin et qu'elle a voulu me faire un petit coucou. C'est elle qui a voulu monter et elle s'est pas gênée. Elle m'a provoquée et si elle est honnête elle te dira la vérité. - Moi : Fama c'est pas vrai ? Dis le moi que c'est faux ! - Fama : ... - Moi : Ok je vois ! Alors dites moi au moins ce qui s'est passé dans cette chambre s'il vous plait ! - Fama : C'est la vérité que tu veux ? Il te dit la vérité. Ce qu'il ne dit pas c'est qu'on s'est embrassé, c'est qu'on a flirté. Il ne dit pas qu'on est pas allé plus loin tous les deux par respect pour toi. Il ne te dit pas non plus que je lui ai dit que je regrettais d'être allée chez lui et que je m'en voulais terriblement pour tout ce qui s'est passé là bas ! - Prince : Pourquoi tu mets tout sur mon dos ? C'est toi qui est venue chez moi et c'est toi qui faisait ta pute et à ce moment tu pensais pas à elle, merde! Jamais on a eu de problèmes avant que tu ne débarques et là tu veux tout foutre en l'air ! Je reconnais mon erreur bébé et je mets pas tout sur son dos mais elle a provoqué tout ça ! On s'est embrassé oui, mais rien de plus et c'était l'espace de deux secondes ! J'étais entrain de lui demander de partir quand t'es arrivée bébé ! Dis lui toi ! - Fama : C'est vrai que c'est de ma faute tout ça. Mais je suis pas la seule fautive dans cette histoire. Je suis passée par hasard parce que j'étais dans son quartier. C'était pas prévu en plus le jour de votre anniversaire mais la tentation était trop forte. Je voulais juste dire bonjour et partir. C'est vrai qu'il m'attire et ça depuis que tu me l'as présenté mais, je me suis abstenue pour toi. C'était un accident simplement Fina. T'as pas a lui en vouloir. Tu l'aimes alors fais le bon choix pour vous. Elle avait bien raison sur ce coup là. Je l'aimais mais je ne pouvais pas. Leurs paroles venaient de me transpercer le cœur. Qu'est ce que j'avais mal. Je voulais que ce soit un mauvais rêve et juste me réveiller pour voir que rien de tout cela n'était vrai. - Prince : Bébé, pleure pas s'il te plait et écoute moi. Je te demande à genoux de me pardonner. Tu es tout pour moi. T'es ma femme, mon essentielle. Je t'aime Princesse. Pardonne moi. - Moi : Vous me décevez énormément là. Je t'aime Prince mais je peux pas là ! Pas maintenant. J'ai beaucoup trop mal pour ça. Quant à toi Fama, on en reparlera. - Fama : Excuse moi ma puce je t'en supplie. Je me suis levée tranquillement. J'avais envie d'être seule, dans ma chambre. De pleurer et de tout oublier. Prince m'a suivi et Mariéme avec. J'étais couchée, muette et immobile, mes larmes coulaient toutes seules. - Prince : Tu peux nous laisser seuls Mariéme s'il te plait ? On en a besoin. - Mariéme : Ok, mais force pas trop quand même. Tu l'as cherché... Elle sort et Prince nous enferme dans ma chambre. Il me saute dessus et m'embrasse.


Lisez toute la chronique