Nafi pardonnera-t-elle son Prince, le rejoindra-t-elle ? Chronique de Nafi (7)

jeu. 8 juil. 2021, Chronique de Nafi, par Barbie

Prince nous avait enfermés dans ma chambre ! Et osé qu'il est il me saute dessus ! J'avoue que c'est un des trucs que j'adore chez lui, sa spontanéité… Mais ce n’était pas vraiment le moment. Mais je me sentais tellement bien dans ces bras en même temps. Il était à moi lui et c'est pourquoi je ne pouvais pas digérer ce qu'il m'avait fait. Mais j'en étais à répondre à son baiser. On s'embrassait si intensément. On aurait dit que c'était la première fois que sa arrivait. Je n'avais pas envie que ça s'arrête mais j'étais bien obligée.

- Moi : Prince s’il te plait arrête ! Et sort ! (Mon Dieu je voulais qu'il reste ouii…) - Prince : Tu le sais que je t'aime non. - Moi : Sérieusement je n’en sais rien ! - Prince : Tu crois que tu pourras me pardonner ? - Moi : Honnêtement je ne sais pas et même si je te pardonnais, plus jamais j'aurai confiance en toi et ça, ce serait pire ! - Prince : Bébé, pas une fois je t'ai menti ou trahi et ça c'était qu'une erreur et sur la vie à ma mère, cette fille ne vaut rien à mes yeux ! Je t'aime et ça tu le sais. Je n’en doutais pas vraiment de son amour. Il me le prouvait chaque jour durant ces 2 ans passées ensemble mais si je pardonnais est ce qu'il ne recommencerait pas encore une fois ? - Moi : Qu'est ce qui me prouve que tu ne recommenceras pas ? Qu'est ce qui me garantit qu'après ça tu ne feras pas la même chose avec une autre ou même pire ? - Prince : Parce que je ne suis bien qu'avec toi bébé. Parce qu'on s'est fait une promesse et parce que j'ai trouvé ma Princesse. Tu sais que ce n’est pas facile d'être ma Princesse non ? - Moi : (Je souriais bêtement. J'étais faible face à lui ! ). Tu veux qu'on en reparle s'il te plait ? (Fallait que je parle à Mariéme). - Prince : Ok laisse-moi rester un peu seul avec toi bébé. Je t'en supplie. - Moi : Comme tu veux mais ne me touche pas. - Prince : J'essaierai. Je t'aime Fina. La vie de ma mère, Je t'aime… - Moi : ... (J’étais émue. Je ne pouvais rien dire.) - Prince : Viens te mettre à coté de moi. - Moi : Non j'arrive. - Prince : Tu vas où ? - Moi : Attend moi. J'arrive. Je suis sortie de la chambre. J'ai appelée Mariéme et Jo. Je leur ai raconté ce qui s'est passé dans la chambre et au salon. - Mariéme : Tu lui as pardonné alors ? - Moi : Bah non. On s'est juste emporté. - Mariéme : Bon sang T'es folle. Je suis pour que tu pardonnes mais pas aussi vite, merde. - Jo : C'est mon frère mais elle a raison. Laisse-le souffrir quelques jours et comme ça plus jamais il fera ça ! - Moi : Mais je ne peux pas me séparer de lui quelques jours. Je ne peux pas. C'est ma moitié et mon meilleur ami. Même si j'ai plus confiance. - Jo: Je ne te dis pas de te séparer de lui mais de faire une pause d'une semaine au moins. Pour qu'il comprenne. Et ta confiance je suis sure qu'il saura la regagner. - Mariéme : Il ne bougera pas c'est sûr. T'as trop bien bossé sur ton terrain pour qu'il s'en aille. - Jo : Et je suis là pour le surveiller. - Moi : Bon vous avez quand même raison. Je vais faire ça mais faut quand même que je parle à Fama. Elle est ou d'ailleurs ? - Mariéme : La garce ? Je ne sais pas. - Jo : Non plus. - Moi : Ok on verra après. Bon je vais le voir. - Les filles : Ok De retour dans ma chambre. - Moi : Faut sérieusement qu'on parle Prince. - Prince : Oui je t'écoute. - Moi : C'est vrai qu'entre nous c'est du vrai ou plutôt c'était. Jamais je n'aurai douté de toi et je ne vais pas te mentir je n’arrive pas à digérer. Tu es mon meilleur ami et mon ange mais si vraiment tu m'aimes laisse moi le temps de faire passer la pilule parce là ce n’est pas encore le cas. - Prince : Tu ne veux plus de moi B ? C'est ça ? (il avait les larmes aux yeux) - Moi : Non au contraire. Et c'est parce que je t'aime que je te demande de me laisser du temps. - Prince : Mais je ne peux pas vivre sans toi, moi ! - Moi : Moi non plus Prince, mais c'est nécessaire. - Prince : Et combien de temps ? - Moi : Je t'appellerai, promis. - Prince : Ok je respecte ton choix. C'est de ma faute après tout. - Moi : Merci. - Prince : Je t'aime fort Princesse - Moi : Je t'aime aussi. - Prince : Je vais y aller. Je t'appellerai plus tard bébé ! - Moi : Ok ne t’inquiètes pas. A sa sortie j'avais tellement mal que mes jambes semblaient s'être cassées. Je ne tenais plus debout. Mariéme était arrivée. - Mariéme : Tiens bon ma puce, ça va aller. - Moi : Ça fait mal. En plus, j'ai l'impression que tout est de ma faute. Si j'avais été à la hauteur il ne l’aurait jamais touchée celle là. - Mariéme : Si tu n'avais pas été à la hauteur, il ne serait pas là aujourd'hui. - Moi : Tu crois que c'est parce que je ne couche pas avec lui Mariéme qu'il a fait sa - Mariéme : T'es malade ou quoi ? Comment tu peux dire ça ? Calme-toi là ! - Moi : Bah Oui Fama elle le fait et moi non ! Peut être que si je n’étais pas arrivée ils l'auraient fait. - Mariéme: Et votre promesse alors ? Tu la mets où ? - Moi : J'en sais rien moi. - Mariéme : Oublie ça bon sang. Tu sais quoi ? On va sortir d'ici ; tu voulais aller à la plage non ? - Moi : Non j'ai plus envie là. Je vais me coucher là je me sens pas bien. - Mariéme : Ok mais ta cousine veut te parler. Je vais appeler mes parents. Je vais passer la nuit ici. - Moi : Merci ma puce. Dis lui que j'arrive. Où est Jo ? - Mariéme : En bas. Attend je les appelle. Quand Fama est là. Je ne sais pas pourquoi les amis mais il y avait toujours cette haine contre elle en moi. - Moi : Oui ? - Fama : C'est pour te dire que je rentre. Je n'ai plus rien à faire ici et je sais que tu n'es pas prête de me pardonner ça. - Moi : C'est comme tu veux. Mais si tu veux tu restes. J’ai la rage contre toi et ça je ne te le cache pas. Je ne sais pas si je pourrais te pardonner ça. Tu m'as énormément déçue Fama. - Fama : Je n’en doute pas. Mais crois moi jamais je n'ai voulu te blesser. J'ai honte de moi tu sais. - Moi : T'as bien raison d'avoir honte. Tu peux rester mais dans la chambre d'amis et s'il te plait garde tes distances avec moi. Je ne veux pas être injuste. Tu es chez toi ici mais on n’est pas obligée d'être hypocrite. J'espère juste arriver à oublier ça. Fais comme tu veux, vas où tu veux tant que tu ne t'approches plus de Prince et que tu m'oublies un peu, y a pas de soucis. Le temps que je zappe un peu tout ça ! - Fama: Ok et encore désolée. - Moi : T'inquiètes pas. Vas-y à tout à l'heure. Les Filles étaient là et elles allaient toutes les deux passer la nuit à la maison. Moi par contre j'étais en mode déprime. Je ne pensais qu'à lui mais plus que tout j'avais envie de le rejoindre chez lui. Je l'imaginais seul surtout que ses parents avaient voyagé et Jo était à la maison. On avait finalement décidé de sortir. Et là mon téléphone sonne. J'ai un message de Prince ! - Prince : Je suis seul à la maison bébé. J'étouffe. Je ne peux pas vivre sans toi. Viens s’il te plait, sinon je risque de faire une bêtise. J'y vais ? J'y vais pas ? Que va-t-il se passer là bas ?


Lisez toute la chronique