Après une belle nuit avec son Prince, Nafi perd l’hymen. Que va-t-elle faire ? Chronique de Nafi (9)

lun. 12 juil. 2021, Chronique de Nafi, par Barbie

Nous avions passé la nuit ensemble et dormi cote à cote. En le voyant à mon réveil pendant deux secondes j'étais toute heureuse mais quand la panique m'a prise... Il m'avait enlacé en dormant.

Je me suis dégagée doucement et je cherchais s'il y avait du sang ou pas. J'espère qu’on n’a pas fait ça. Mais je ne m’en rappelle pas après tout et j'avais mal quelque part. Je n'avais aucune tâche sur moi. Heureusement alors. Si je ne vois rien et que je n’ai pas mal c’est qu’il s’est rien passé. Je reprenais maintenant mes esprits. Nous avions passé une belle nuit mais sans dégât quand même. Ah là je me suis dit c’est l’homme de ma vie celui-là. Je me suis même dit que si je devais perdre ma virginité un jour ce serait avec lui. D’ailleurs on se l’était promis, puisqu’il n’était encore jamais passé à l’acte lui aussi. Je suis descendue pour lui préparer son petit déjeuner avant son réveil. Quand je suis descendue les filles étaient déjà là. - Mariéme : Enfin. Non mais t’es malade toi ou quoi ? Qu’est ce qui t’as pris de passer la nuit avec lui. - Moi : Calme-toi jeune fille. Je n’ai absolument rien fait. - Jo : Comme si on allait te croire. - Moi : Bah Oui. Faut croire que ton frère est vraiment sage. - Jo : Si tu le dis. - Mariéme : On t’accorde le bénéfice du doute. Vu qu’apparemment tu n’as mal nulle part. Je sais que vous vous l’êtes promis mais ce n’est pas le moment. Pas après ce qui vient de se passer. - Moi : Je le sais bien tout ça et s’il ne s’est rien passé cette nuit je ne vois pas pourquoi tu t’inquiètes. On va attendre. Dis-toi bien que je l’aime et qu’il est tout pour moi. Et ce qui s’est passé on essaiera de surmonter ça tous les deux. Bref tu m’aides à lui préparer quelque chose s’il te plait ? - Mariéme : Pourquoi pas ? En tout cas fais attention à toi. Ne lui facilite pas trop les choses. - Jo : Elle a raison. Attends au moins la fin de la semaine. Comme on avait dit. - Moi : Ne vous en faites pas. Mariéme tu m’aides alors ? - Mariéme : Allez viens ! Elle lui a fait un vrai beau plateau. Cette fille alors... Son mari ne se plaindra vraiment pas. Il venait à peine de se réveiller quand je suis montée. - Moi : Bonjour mon cœur. - Prince : Bonjour Princesse. Viens là. - Moi : Alors t’as bien dormi ? - Prince : A ton avis ? A côté de ma femme ? Bien sûr que j’ai bien dormi. - Moi : Hum t’as faim ? Allez viens manger. - Prince : Avec grand plaisir ma puce. On était à table et il se régalait. Mais il fallait que je lui demande. - Moi : Dis-moi Prince ; pourquoi il s’est rien passé hier ? Pourquoi t’as rien tenté ? - Prince : Ce n’était pas le moment. J’en avais très envie d’ailleurs mais on ne veut pas que sa se passe comme ça. Le jour où tu seras vraiment prête ça arrivera. - Moi : Oh que t’es mignon mon cœur. Je t’aime trop. - Prince : Moi aussi bébé. Je suis partie m’allonger quand il m’a retrouvé au lit J’avoue que c’était pire que dans la soirée. Les filles vont me tuer là quand je leur dirai. Je me suis levée pour aller prendre un bain mais le choc que j’ai eu. Je saignais. Ça pouvait pas être mes règles je venais d’en finir ! Et ça pouvait pas être ce que je pense non plus il n’est pas allé aussi loin. - Moi : Prince viens voir ! - Prince : Quoi qu’est ce que t’as ? - Moi : Regarde ça. - Prince : T’as tes règles ? - Moi : Bah non j’ai eu mes règles la semaine passée. Ce n’est pas possible. Tu crois que c’est ça ? - Prince : Ce n’est pas possible on ne l’a pas fait. Bon tu sais quoi, prends une douche et on va vérifier ça. Dépêche-toi puce. - Moi : Mais on vérifie comment ? - Prince : Un médecin. Y en a un à coté. Jamais je n’ai été aussi rapide à me doucher. On est sorti sans prévenir. Les filles nous parlaient mais on ne les entendait même pas. Prince était si nerveux que j’avais peur qu’il conduise. Il ne décrochait pas un seul mot. Heureusement qu’à notre arrivée il n’y pas d’attente. Après avoir expliqué au médecin il m’a consulté. Il était en train de me dire que je venais de perdre mon hymen. Il n’y avait pas eu de pénétration mais que Prince avait un peu trop poussé ce qui avait causé la déchirure. Je n’arrivais pas à placer un seul mot. Prince ne pouvait plus me regarder. A votre avis ? Comment vais-je réagir ?


Lisez toute la chronique